Un marécage, dans la région morgienne, très riche en biodiversité, a été « assaini » dans les années 1960 pour le convertir en surfaces agricoles.

Aujourd’hui, un projet prévoit de lui redonner un peu de nature pour accueillir à nouveau sa faune et sa flore d’origine.

Claire Richard, syndique de Chigny, la Maison de la Rivière, à Tolochenaz, et Pro Natura, sont à l’origine de ce projet bien accueilli dans la région.